Arrêter de fumer : pourquoi je n’y arrive pas, quelles sont les solutions ?

Arrêter de fumer : pourquoi je n’y arrive pas, quelles sont les solutions ?

Avec plus de 73 000 décès par an, la cigarette est la première cause de mort évitable en France ! 16 millions de fumeurs qui fument en moyenne 16 cigarettes par jour.

Le budget cigarette pèse de plus en plus lourd dans les ménages. Cette hausse de prix est souvent une motivation pour arrêter mais elle est loin d’être efficace.

Vous vous sentez prisonnier de cette cigarette ? Vous avez l’impression que tout passe après elle ? Vous voyez votre corps s’abimer, vous vous sentez essoufflé, vous toussez ? Vos proches ne supportent plus cette odeur ? Vous voulez de nouveau être libre ? Libre de partir sans faire demi-tour parce que vous avez oublié le paquet ? Libre de passer une soirée au restaurant sans être obligé de sortir pour fumer ? Libre de pouvoir faire les choses sans vous dire « je fume ma clope et après j’y vais ? » Vous avez l’impression que votre vie tourne autour de cette cigarette et vous ne le supportez plus ?

Alors rassurez-vous !! Vous pouvez vous libérer du tabac, vous pouvez reprendre le contrôle de votre vie !! Il y a des solutions !

Quelles sont les 3 formes de dépendance à la cigarette ? Quelles sont les techniques les plus efficaces pour arrêter de fumer ?

La dépendance physique.

Vous savez que la cigarette est dangereuse pour votre santé, vous savez que vous vous faites du mal, vous savez que c’est mauvais…. Vous savez tout cela et pourtant, vous ne parvenez pas à vous défaire de cette cigarette ! Soyez rassuré, si c’est si difficile d’arrêter, c’est parce que tout est fait pour que vous continuiez ! Je ne suis pas en train de dire que vous n’y êtes pour rien, mais qu’on ne vous aide pas à vous en défaire !

  • La nicotine :

La cigarette contient plusieurs substances addictives, celle que vous connaissez le mieux c’est la NICOTINE…. Ah, la fameuse nicotine…. Celle qui provoque une accoutumance… celle qui fait que lorsque vous arrêtez, vous êtes en manque !!!

La nicotine met environ 8 secondes pour atteindre votre cerveau et provoque un effet flash, qui provoque une SENSATION de bien-être, de détente… j’insiste sur le mot sensation car la nicotine ne détend absolument pas. C’est un aimant à Cortisol, l’hormone du stress. Donc plus vous fumez, plus vous inhalez de nicotine, plus votre organisme produit du cortisol et plus vous êtes stressé. Donc la cigarette qui détend, C’EST FAUX ! mais que vous ayez une SENSATION de détente : C’EST VRAI !

Savez vous que la dépendance à la nicotine disparait au bout de quelques jours et que votre corps met à peu près un mois à s’en défaire ?

La Nicotine c’est environ 20% de votre dépendance !!! oui, 20 % mais alors que retrouve-t-on dans les 80 % restant ?

  • Le sucre. 

Oui, vous avez bien lu !! Il y a plusieurs substances addictives dans la cigarette, et le sucre en fait partie ! Savez vous que l’addiction au sucre est l’une des addictions les plus difficiles à faire passer ? Et peut être comprenez vous maintenant pourquoi vous compenser la cigarette en mangeant des choses sucrées. Votre corps est en manque de sucre quand vous arrêtez de fumer. Tous les fumeurs savent qu’ils vont grossir en arrêtant, mais savent-ils vraiment pourquoi ils grossissent ? Eh bien c’est à cause de la présence de sucre dans le papier qui entoure vos cigarettes. Lorsque vous arrêtez, vous privez votre corps de sa dose de sucre quotidienne et vous devez compenser.

Mais le sucre, ce n’est qu’une petite partie de votre dépendance !!!!

La dépendance psychologique.

Vous avez associé votre cigarette à quelque chose et bien souvent c’est la DETENTE. D’ailleurs, quand vous êtes énervé, stressé, vous fumez plus parce que vous avez besoin de vous détendre. Vous êtes vraiment persuadé qu’une cigarette détend ? Ce n’est pas la cigarette qui vous détend car comme je vous l’ai dit, elle fait produire à votre corps plus de cortisol, l’hormone du stress ! En revanche, en fumant, vous faites bien quelque chose qui vous détend, mais cela, vous pourriez le faire sans cigarette, avec un peu d’entrainement, vous obtiendriez le même effet !

Avez-vous remarqué que lorsque vous fumez, vous avez un rythme de respiration différent ? Vous inspiré plus longuement et vous soufflez plus longuement également. Ce rythme de respiration que vous avez en fumant amène la détente. Cette respiration lente et profonde est d’ailleurs utilisée en sophrologie, en cohérence cardiaque, en méditation pour se détendre. Non ce n’est pas la cigarette qui vous détend, c’est la façon dont vous respirez en fumant qui vous apporte ce bien être !

La dépendance comportementale.

Des 3 dépendances, c’est surement la plus difficile à défaire !

  • La neuro-association.

La cigarette du matin, celle d’après le repas, le fameux café/clope, la pause clope… et j’en oublie. Vous avez ancré dans votre inconscient ces moments où la cigarette est indispensable. C’est un conditionnement, d’ailleurs la cigarette au début de son histoire est un conditionneur social. Rappelez vous votre toute première cigarette et demandez vous pourquoi vous avez fumé la toute première fois. Souvent, c’est pour faire comme les autres. Ou parce que c’était à la mode, ça faisait un genre… Souvenez-vous également que lors de votre toute première bouffée, votre corps vous a prévenu que c’était mauvais, il vous a fait tousser, vous a donné cette sensation désagréable…. Et vous êtes passé au-dessus. Vous avez continué et donc votre inconscient et votre corps qui vous avaient prévenu que ce n’était pas bon ont dû s’adapter. Vous avez créé une habitude et maintenant votre inconscient l’a acté comme un comportement normal. Vous avez envie d’arrêter et vous n’y arrivez pas…. Normal… fumer et devenu votre mode de fonctionnement par défaut……

  • La gestuelle.

Bien sûr la gestuelle est une accoutumance. D’ailleurs il vous suffit de voir ceux qui mettent des patches et qui continuent de fumer. Si la nicotine était la seule en cause, alors mettre un patch permettrait un sevrage complet. Or, combien de personnes mettent un patch en continuant de fumer ??? Pourtant ils ont leur dose de nicotine. Preuve que cette substance n’est pas la seule en jeu dans l’arrêt du tabac.

Également, regardez tous ceux qui sont passés à la cigarette électronique. La moitié des fumeurs d’e-cigarettes ne prennent plus de produits avec de la nicotine, et pourtant ils ne peuvent pas arrêter. Pire, bien souvent, ils fument plus que lorsqu’ils utilisaient de vraies cigarettes.

Tout comme la neuro association, vous avez habitué votre corps à un mouvement : mettre quelque chose à la bouche. Donc même mécanisme que plus haut, c’est devenu un mode de fonctionnement. Ce qui explique que ceux qui utilisent des patches fument en même temps, pour le geste… et ceux qui utilisent la cigarette électronique, pour le geste….

C’est ce fameux geste qui également, va vous faire grossir en arrêtant. Eh oui, manger, c’est faire le même geste que fumer, vous mettez quelque chose à votre bouche, et si en plus c’est sucré… alors là combo gagnant ! Alors il n’y a pas 36 solutions, soit vous continuez ce geste mais en le remplaçant par quelque chose qui ne fait pas grossir ou qui ne détruit pas votre santé : boire un thé, boire une gorgée d’eau minérale, utiliser les tubes à diffusion d’huiles essentielles…. Ou alors déprogrammer ce geste au niveau inconscient.

Alors comment arrêter définitivement ?

Il n’y a pas de recette miracle ? Et nous ne sommes pas tous égaux face à l’arrêt du tabac. Certains réussissent du jour au lendemain, par leur simple volonté/motivation. D’autres vont tenir 2 semaines, un mois, un an et vont rechuter. Certains s’en sentent tout simplement incapables.

  • Les patches ou substitues nicotiniques : OUI, à la condition que vous cessiez complétement de fumer et que vous réduisiez le taux de nicotine. Je vous conseille dans ce cas de vous faire accompagner d’un médecin traitant ou d’un tabacologue qui saura vous prescrire le bon dosage.
  • La cigarette électronique : POURQUOI PAS. Des deux maux, prenons le moins pire. Certes il y a moins de substances toxiques dans la e-cigarette mais elle en contient quand même. Malheureusement nous n’avons pas assez de recul pour voir les effets sur la santé. A noter toutefois que des études chinoises et américaines mettent l’accent sur ses dangers. D’ailleurs comment pouvez vous croire que le liquide que vous mettez dans votre cigarette électronique est sans danger quand sur le flacon il y a les symboles « tête de mort » et « brulure chimique » ? le fait de transformer le liquide en vapeur enlèverez sa toxicité ? non, les scientifiques sont tous unanimes pour dire que la combustion accentue les effets nocifs.
  • Méditation, cohérence cardiaque, sophrologie : OUI. Ces différentes pratiques vont vous apprendre à vous détendre avec des exercices de respiration. Toutefois, il faudra travailler les autres dépendances avec d’autres outils.
  • Hypnose : OUI. Avec 36% d’arrêt sans rechute dans les 12 mois, c’est aujourd’hui l’une des techniques la plus efficace pour arrêter de fumer. Une étude internationale, incluant près de 72 000 fumeurs et comparant l’éfficacité de toutes les méthodes concluent que c’est la plus efficace à long terme. L’INSERM, dans son rapport de 2004 s’accorde à dire que le fumeur subit une dépendance à la fois physiologique, psychologique et social et que la nicotine ne résume pas la dépendance au tabac. L’hypnose est une technique qui agit sur ces 3 dépendances.

Des chiffres pour terminer :

– 7% de réussite avec les substituent nicotiniques à 6 mois d’arrêt.

– 14.6 % de réussite avec les médicaments qui aident au sevrage (attention, ils doivent vous être prescrit par des professionnels de la santé)

– 10.3% de réussite avec les placebos (supérieur aux substitue nicotinique…) style bâton de réglisse qu’on mâchouille, tube en plastique…

– 36 % de réussite à 12 mois avec l’hypnose.

Alors vous avez décidé d’arrêter de fumer ? Il y a des solutions efficaces pour vous aider !

Signature Peggy Noiret - Medit'envie - Hypnose Challans

 

                          C’est décidé, vous voulez arrêter de fumer ?                                                                   Mettez toutes les chances de votre côté !