Comment gérer le stress au travail ?

Comment gérer le stress au travail ?

Le stress est naturellement présent en chacun de nous, il a une fonction propre : celle de nous mettre en condition face à un évènement. Il a donc une utilité. Toutefois, sa présence est souvent ressentie négativement car trop présente, en toutes circonstances.

On le retrouve dans la sphère du privé et depuis plusieurs années, il est de plus en plus présent dans le milieu professionnel.

Savoir gérer le stress en milieu professionnel est primordial pour éviter tous les problèmes de santé mentale qui peuvent devenir nuisible sur le long terme, aussi bien pour les collaborateurs, mais également pour l’entreprise en elle-même.

L’OMS a donné sa définition du stress au travail : « Le stress au travail est l’ensemble des réactions que peuvent avoir des employés lorsqu’ils sont confrontés à des exigences et à des pressions professionnelles qui ne correspondent pas à leurs capacités ni à leurs connaissances, entraînant une remise en cause de leur aptitude à pouvoir faire face à ces situations. »

La gestion du stress au travail est donc primordiale pour l’équilibre des collaborateurs, mais aussi de l’entreprise.

Comment se manifeste le stress ?

On distingue trois états différents liés au stress :

  • Le stress adapté : c’est le mécanisme naturel du stress. Votre corps s’adapte aux éléments et sollicitations extérieurs, et vous allez donc vous sentir motivé, efficace, bien dans votre corps et votre tête. C’est la version physiologique du stress, celle qui nous fait du bien.
  • L’hyperstress : c’est un état de stress inadapté (contrairement à l’état adapté). Vous allez donc vous sentir angoissé, énervé, apeuré. Physiquement, le rythme cardiaque s’accélère, des tremblements apparaissent, de l’hyperventilation, des bouffées de chaleur…
  • L’hypostress : c’est l’inverse de l’hyperstress et du stress adapté, il ne se passe rien, vous êtes comme anesthésié, vous êtes mou, sans énergie. Vous vous dites que vous êtes nul, que vous êtes bon à rien. L’hypostress arrive souvent après une exposition prolongée à l’hyperstress.

Qu’est-ce qui cause le stress ?

Il y a toujours un facteur déclenchant, qu’il soit extérieur à la personne ou qu’il soit intérieur.

Les causes les plus courantes sont :

  • Le relationnel : la timidité, le manque de confiance et d’estime : prendre la parole en public est un véritable calvaire par exemple. Les mauvaises relations entre collègues et/ou avec les supérieurs hiérarchiques, les conflits. Toute cela génère du stress au quotidien.
  • La charge de travail trop importante : les semaines à rallonge, le travail le jour à déborder sur la nuit, le week end, le manque de coupure numérique. Les missions qui ne sont pas adaptées au temps de travail (demander de faire en 35H ce qui se fait normalement en 45). Cette cause est néfaste pour la santé mentale des collaborateurs et provoque un hyperstress important.
  • L’argent : la peur de manquer, la difficulté à boucler ses fins de mois. Les difficultés financières peuvent vraiment rendre malade les collaborateurs et provoquer un isolement de la personne et l’accumulation des heures de travail pour faire face.

Comment se manifeste le stress au travail ?

La gestion du stress au travail est un enjeu majeur aujourd’hui car les conséquences peuvent être importantes : absentéisme, burnout et parfois même, dans les cas les plus grave, le suicide.

Une mauvaise gestion du stress en entreprise peut être un réel handicap.

Le stress peut se manifester de plusieurs façons :

  • Les manifestations physiques : ce sont les plus visibles. Accélération du rythme cardiaque qui va provoquer une accélération de la respiration et donc des difficultés à s’exprimer. La libération de l’adrénaline et de la noradrénaline provoquent une montée de température provoquant la transpiration. Le corps se met à trembler et la voix également. Des douleurs musculaires peuvent également apparaitre comme le mal de dos. Des plaques d’eczéma ou de psoriasis peuvent aussi faire leurs apparitions. Tous ces signes sont visibles.
  • Les manifestation psycho-cognitives : des troubles de la mémoire. L’altération de la perception des choses, au lieu d’avoir une vision complète, on n’en voit qu’une partie et souvent la moins agréable : on parle alors de l’effet tunnel. La perception du temps peut être altérée-  (soit il passe plus vite, soit il est plus long). Des difficultés à s’exprimer : chercher ses mots, ne pas comprendre ce qui est dit : c’est ce qu’on appelle l’aphasie.
  • Les manifestations comportementales : Chacun réagit au stress à sa façon.

On note toutefois 3 façons de réagir face au stress :

  1. La fuite : pour éviter un danger, il faut s’échapper ! Elle consiste à ne pas faire face à la situation, faire l’autruche. C’est peut être celle qui cause le moins de dégâts mais elle ne fait que repousser les problèmes jusqu’au jour ou ce n’est plus possible….
  2. L’attaque : face à un danger : j’attaque ! Elle se manifeste par des agressions verbales et parfois même physiques. Des emportements, de l’agacement. Les mots dépassent souvent la pensée, mais lorsqu’on en prend conscience, il est trop tard.
  3. Ne rien faire : face à un danger : je me soumets ! Lorsque les deux premières réactions ont été tenté sans succès, alors on peut basculer dans ce qu’on appelle l’inhibition : impossible de fuir ou de vous battre, alors vous vous soumettez, vous passez en mode « robot » le temps que cela passe, mais cela passe rarement. C’est ce qu’on observe le plus, et sur le long terme, c’est celui qui provoque les risques les plus graves : dépression, burn out, risques psychosociaux.
  •  

Comment gérer le stress au travail ?

Le stress en milieu professionnel n’est pas une fatalité, il existe des méthodes pour apprendre à le gérer !

Il faut commencer par avoir une bonne connaissance du stress pour pouvoir l’enlever. Il faut donc dans un premier temps repérer la cause du stress.

  • S’il est possible de retirer le stresseur alors retirez le. Plus facile à dire qu’à faire.
  • Si le stresseur est une personne, il faut alors instaurer un dialogue avec celle-ci pour qu’elle puisse modifier son comportement. L’initiation des collaborateurs à la communication nion violente peut être un plus !
  • Si les deux solutions précédentes ne sont pas possibles, alors prenez du recul sur ce que vous ressentez. La préparation mentale ou la méditation peuvent aider. Si vous avez déjà vécu un épisode stressant, alors grâce à votre résilience, vous saurez de nouveau y faire face. Prenez de la hauteur sur la situation.

Quelques techniques simples à mettre en place pour une meilleure gestion du stress.

  • Les techniques de relaxation : méditation de pleine conscience, respiration, cohérence cardiaque.
  • Pratiquez une activité physique régulière.
  • Faites-vous aider : médecin traitant, psychologue, spécialiste du stress.
  • Mangez sainement.
  • Evitez la surcharge de travail.
  • Faites régulièrement des pauses.
  • Dormez au minimum 7h par nuit
  • Restez au contact de personnes positives et éloignez-vous des personnes négatives.

Les conséquences d’une mauvaise gestion du stress en entreprise.

Une mauvaise gestion du stress en entreprise peut avoir des conséquences lourdes sur les collaborateurs et sur l’entreprise. A long terme il peut provoquer :

  • Un stress aigu : soumis en permanence à un haut niveau de stress l’organisme se dégrade provoquant une fragilité physique entrainant des arrêts maladies à répétition.
  • Un stress chronique : la pression constante du stress sur l’organisme entraine la personne qui le vit dans un état d’épuisement. Il peut donner lieu à des infarctus ou des burnout.

Dans tous les cas, une exposition longue au stress à des effets dangereux sur la santé physique et mentale. Il faut absolument être attentif aux premiers signes et agir rapidement pour ne pas sombrer dans cette spirale infernale.

Signature Peggy Noiret - Medit'envie - Hypnose Challans

Vous souhaitez découvrir la méditation au travail pour mieux gérer le stress ?