Etes-vous heureux ?

Etes-vous heureux ?

« J’ai tout pour être heureux et pourtant… » « Je ne suis pas malheureux… » Voilà ce que j’entends tous les jours lors de mes consultations.

Heureux, malheureux, c’est 2 mots tournent en boucle dans la bouche de mes consultants. « Je voudrais simplement me sentir bien ! »

Alors quand je demande de définir « heureux », souvent c’est le silence absolu…. Tout le monde veut être heureux et personne ne sait définir ce que c’est ! Alors si on faisait une petite pause pour comprendre ce que c’est d’être heureux ???

Notons avant que nous faisons un raccourci entre « être heureux » et le bonheur car pour beaucoup, être heureux c’est avoir atteint le bonheur. Alors je vais partir de ce constat « pour atteindre le bonheur, il faut être heureux ». (Mais pour moi il y a une différence de taille mais ce n’est pas le sujet de cet article.)

 

 Comment définir le bonheur ?

Si on regarde dans les dictionnaires, le bonheur serait un état de pleine satisfaction. Un ressenti agréable que l’on obtient lorsque l’on est parvenu à satisfaire toutes nos aspirations. Le bonheur n’est donc pas quelque chose de concret, on ne peut pas le tenir, ni l’attraper, c’est bien un ressenti, et donc, comme tous les ressentis, il diffère d’une personne à l’autre. Nous avons donc notre propre définition du bonheur. Pour certains le bonheur sera d’avoir un travail épanouissant, pour d’autres avoir une belle maison, ou une famille aimante….

Puisque le bonheur se ressent lorsque l’on a comblé tous nos désirs, il peut sembler facile à atteindre non ?

La majorité des personnes que je reçois me décrivent toutes les choses qu’elles ont et qui devraient les combler : « j’ai une belle maison, un mari formidable, des enfants géniaux, un travail que j’adore, on ne manque de rien… » et pourtant, quand je demande s’ils sont heureux, ils me répondent « je ne suis pas malheureux ! » Mais ne pas être malheureux ne veut pas dire que vous êtes heureux ! Pourquoi parler du bonheur en négation. « Je ne suis pas malheureux » donc vous n’êtes pas heureux ! « J’ai tous pour l’être » « oui mais vous ne l’êtes pas ! »

 

 Le bonheur est-il matériel ? 

Quand on est enfant, on rêve à tout ce qu’on aura quand on sera grand. La plupart du temps nos aspirations d’enfant et d’adolescent sont matériel : j’aurai une belle voiture, je ferai le tour du monde, j’aurai un chien, ma maison sera comme ci, mon conjoint sera comme ça, je serai infirmière, pompier…, j’aurai de l’argent ! Et donc on se dit que lorsqu’ on aura tout cela on sera heureux !

N’oublions pas que nous vivons dans un monde matériel et formaté. Le bonheur se résume souvent à l’aspect matériel : un bon travail, une belle maison, un bon mariage…. Nous pouvons voir dans cette vision les restes de notre civilisation judéo chrétienne pour l’aspect familial et notre civilisation capitaliste pour l’argent. Mais quand vous résumez le bonheur à ces aspects, vous décrivez une réussite, c’est concret. Mais qu’en est-il de votre ressenti ? Vous avez réussi mais comment vous sentez vous ? Avez-vous le sourire le matin quand vous vous levez ? Bien souvent, tous les objectifs matériels ont été atteints, tous nos besoins ont été comblé, on a tout ce qu’on a toujours voulu, et pourtant……« je ne suis pas malheureux ».

 

 Le bonheur définit par les religions et les philosophes.

Le bonheur est abstrait, c’est une sensation, un ressenti, une façon de percevoir les évènements, notre vie. Alors je pense tout de suite aux religions et aux philosophes, et je me demande comment eux, ils définissent le bonheur et le fait d’être heureux.

Les religions sont toutes d’accord sur la définition de « bonheur », il ne réside pas dans ce que l’on possède mais dans ce que l’on est, dans l’amour que l’on distribue. C’est une joie intérieure, une plénitude de l’âme.

Le bouddhisme enseigne que le bonheur est dans l’absence de souffrance et se trouve en chacun de nous. Bonheur et souffrance sont des états d’esprit, leurs causes ne peuvent donc se trouver que dans l’esprit, donc en soi. … Le bonheur est réalisable par la transformation et la réalisation de l’esprit.

Bon nombre de philosophes se sont penchés sur cette définition. Kant, Aristote ou même Nietzsche ont donné leur propre définition de ce concept abstrait. Pour Aristote, philosophe grec de l’Antiquité, le bonheur est le souverain du bien ; le but ultime de toutes nos actions. Pour l’homme, le bonheur repose donc sur la conformité à la raison et à la vertu.  Pour Confucius “Tous les hommes pensent que le bonheur se trouve au sommet de la montagne alors qu’il réside dans la façon de la gravir.” Pour Emmanuel Kant “Le bonheur est un idéal de l’imagination et non de la raison.” Il assimile la notion de bonheur à la satisfaction complète des besoins et des désirs.

Comme vous pouvez le constater, cette notion en a fait couler de l’encre, et elle en fait encore couler aujourd’hui… c’est un classique des dissertations de philosophies 😊

 

 

 Le bonheur est-il atteignable ?

Alors comment atteindre quelque chose d’abstrait ? Bien souvent le problème réside dans le fait qu’on réduit le bonheur et le fait d’être heureux au coté matériel. On ne se satisfait pas de ce que l’on a, il nous en faut toujours plus. C’est un travers aggravé par notre société de consommation.

C’est en se posant cette question que la distinction entre heureux et bonheur va prendre tout son sens.

Être heureux et une sensation que l’on peut ressentir à l’instant T, quelque chose que vous appréciez sur le moment. Je bois mon thé en regardant la neige tomber, c’est un moment magique, je suis pleinement dans la contemplation de la neige, à cet instant précis je suis heureux. Tous les jours vous faites cette expérience, la maintenant, à cet instant précis, je suis bien ! Mais avez-vous atteint le bonheur ?

Le bonheur est parfois ressenti comme quelque chose d’inatteignable, et la vie serait un long chemin sinueux qui se terminerait pour les plus chanceux par l’atteinte du bonheur. Je trouve cette vision bien triste, trimer toute sa vie pour peut-être l’atteindre ? Passer notre vie à regarder l’objectif et non le chemin ? C’est déprimant je trouve.

Quand vous dites que vous avez tout pour être heureux mais que vous ne l’êtes pas, trop souvent, vous cherchez ce qui vous manque dans le matériel. Vous regardez si vous avez coché toutes les cases de la vie parfaite, et c’est le cas, toutes les cases sont cochées, alors pourquoi vous ne vous sentez pas heureux ? C’est bien le signe que le bonheur est ailleurs !

 

 Le bonheur est ailleurs !

 Oui le bonheur est ailleurs ! Mais où ???? Ou se cache-t-il donc ??? Le bonheur est un ressenti, une sensation et il ne peut se toucher. Le bonheur est partout autour de vous, dans chaque geste, chaque émotion, chaque moment de vie. Le bonheur est en vous, dans votre cœur, dans votre esprit. Apprenez à vous satisfaire de ce que vous offre le moment présent et vous verrez qu’il ne sera plus si lointain que cela.

Nous passons le plus clair de notre temps dans nos pensées. Nous ressassons le passé, refaisons notre histoire encore et encore. Nous anticipons les événements et imaginons tous les scénarios possibles. Comment être heureux dans ces conditions. Le bonheur réside dans le présent, dans chaque instant, dans chaque beauté que la nature nous offre et que nous nous offrons aussi.

Le matin j’ouvre les volets et je vois mon prunier en fleurs, je le trouve beau, je suis heureuse de le regarder. Je déjeune et quand je bois mon orange pressée, je trouve le gout exquis, je suis heureuse. Je prépare mes enfants pour l’école, je les regarde et je les trouve merveilleux…. Et c’est comme ça toute la journée. Oui parfois je perds le sourire, quand je vois tous ces gens qui font la tête à la sortie de l’école ou dans la rue. Oui parfois je perds le sourire à l’annonce d’une mauvaise nouvelle ou quand quelque chose vient perturber mon bien être. Mais quand cela se produit, je me pose, je regarde au plus profond de moi et je me dis que je suis en vie, et que c’est la plus belle chose qui soit.

Alors arrêtez de chercher le bonheur, arrêtez d’essayer d’être heureux : soyez le tout simplement ! Le bonheur est un état d’esprit, choisissez de l’être et vous le serez. J’ai découvert que j’étais heureuse grâce à la méditation. Et j’entretiens ce bonheur tous les jours, à chaque instant.

Signature Peggy Noiret - Medit'envie - Hypnose Challans

Vous voulez apprendre à vivre le moment présent ?
Je peux vous aider !